À la veille des vacances, les annonces de logements à louer affluent sur le Net. Voici des astuces et des conseils pour déjouer les pièges et prévenir les arnaques.

L’expression « location saisonnière » désigne la location d’une villa, d’un appartement ou d’un studio meublés pour une journée, une semaine ou un mois

Le propriétaire peut prévoir un nombre maximal de personnes pouvant être hébergées. Il peut aussi moduler le prix en fonction du nombre d’occupants. C’est au locataire de choisir s’il accepte ou non cette limitation.

Un contrat de location est conseillé, il permettra au locataire d’identifier et d’établir les éventuelles non-conformités du logement, de ses équipements et de sa situation.

Le contrat doit préciser :

– Les nom et adresse du propriétaire du logement, le type de logement (appartement, villa…), sa surface, le nombre de pièces, les accessoires du logement dont le locataire a la jouissance (jardin, cave, etc.) et l’état d’entretien.

– La situation du logement, par exemple, sa distance par rapport à la mer, d’une plage, des transports, de la poste, etc. ;

– Le prix de la location et les modalités de règlement.

Vous ne devez vous engager que lorsque ces informations vous sont fournies. Vous pouvez aussi exiger des photos des lieux loués.

Lorsque vous louez auprès d’un professionnel ou par l’intermédiaire d’un agent immobilier, ceux-ci sont tenus de remettre un contrat écrit en double exemplaire, indiquant la durée de location, les dates et heures d’arrivée et de départ, le montant des charges, le montant du dépôt de garantie, l’existence d’assurances, les modalités de paiement.

Pensez toujours à faire établir un état des lieux de sortie, en cas de désaccord avec le propriétaire

Source : LE POINT.FR par Laurence Neuer